日本語(Japonais)

Message de S.E.M. Kazuya OGAWA
Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Japon en Algérie

Le 5 janvier 2020


Je vous présente mes meilleurs vœux à l’occasion de la nouvelle année 2020.

2019 fut une année mouvementée commençant par les manifestations populaires (Hirak) en février et clôturant par les élections présidentielles en décembre. Ces manifestations spontanées à l’échelle nationale, contre la candidature du président Bouteflika à un cinquième mandat après 20 ans de pouvoir, ont entraîné le départ du président, l’arrestation des personnalités de l’ancien régime, ainsi que deux reports des élections présidentielles. La présidentielle a finalement eu lieu le 12 décembre, à l’issue de laquelle Abdelmadjid Tebboune, ancien Premier ministre, a été élu. L’Algérie a vu, pendant cette période, une stagnation dans les divers domaines, dont l’économie et la société. La diplomatie n’y a pas fait exception : les visites officielles étrangères en Algérie ont été limitées, et les visites des hommes politiques algériens aux autres pays sont devenues peu nombreuses. Cependant, par rapport à la relation bilatérale entre l’Algérie et le Japon, Premier ministre Bedoui à l’époque a pu participer à la TICAD 7 qui a eu lieu à Yokohama en août 2019.

Le président Tebboune s’est engagé à opérer une réforme politique, un dialogue national, une réforme constitutionnelle, et des élections législatives. Néanmoins, les manifestations poursuivront en exigent le départ de l’ancien régime et la libération des détenus d’opinion et du Hirak. Je tiens à souligner que le mouvement du Hirak, qui entre dans son 10ème mois, maintient en principe son caractère pacifique. A cet égard, je souhaite exprimer mon respect pour le pacifisme et l’esprit de tolérance du peuple algérien. A mi-parcours de sa démocratisation, l’Algérie nécessitera du temps pour répondre à tous ses challenges. Malgré l’actuelle différence d’opinions, j’espère pour un éventuel compromis entre le pouvoir et le peuple. L’Ambassade du Japon se met du côté des algériennes et des algériens pour que nous puissions désigner les années 2019 et 2020 en tant que tournant historique pour un avenir propice de l’Algérie.


-Haut de page- | -Accueil-