日本語(Japonais)

Message de S.E.M. Tsukasa KAWADA
Ambassadeur du Japon en Algérie

novembre 2011

ambassadeur

Je suis arrivé à Alger le 9 octobre et j’ai remis, le 30 octobre, à Son Excellence Monsieur le Président de la Republique les lettres de créances par lesquelles Sa Majesté l’Empereur du Japon m’accrédite en tant qu’Ambassadeur du Japon auprès de la République Algérienne Démocratique et Populaire.

Je tiens tout d’abord à exprimer mes sincères remerciements au peuple algérien pour le soutien qu’il a manifesté au peuple japonais lors des grands désastres survenus en mars dernier. L’adage qui dit que c’est dans le malheur qu’on reconnaît ses amis a pris alors tout son sens. Dans cette solidarité que vous nous avez témoignée, nous trouverons la force pour surmonter cette épreuve.

Lors de mon arrivée, j’ai aperçu par le hublot les maisons blanches qui s’étendent entre le ciel et la mer bleus, ce qui m’a rappelé le mot « Alger la Blanche » que j’ai appris à Tokyo. J’ai fredonné spontanément une vieille chanson japonaise des années 60s composée sur l’image de la Casbah.

Le Japon est très loin de l’Algérie. Le jeune âge des relations entre les deux pays s’explique par cette distance géographique. Pourtant, ces relations remontent à l’époque de la Guerre de l’Indépendance de l’Algérie, où nombreux étaient les japonais, surtout, les jeunes étudiants, qui ont sympathisé avec le mouvement algérien pour l’indépendance. M. Tokuma UTSUNOMIYA, alors parlementaire, avait soutenu fortement ce mouvement. C’est pourquoi le FLN a choisi de créer, en 1958, son premier bureau d’Extrême-Orient à Tokyo avec comme représentant M. Abderrahmane KIOUANE. En 1962, juste après l’indépendance, le gouvernement du Japon a établi les relations diplomatiques avec le gouvernement de l’Algérie. Elle fut représentée par S.E.M. Abdelmalek Benhabyles en qualité de premier Ambassadeur d’Algérie au Japon.

En décembre 2010, S.E.M.Seiji MAEHARA, à l’époque Ministre des Affaires Etrangères du Japon, a visité l’Algérie et s’est mis d’accord avec son homologue S.E.M.Mourad Medelci à établir les relations de gagnant-gagnant qui sont mutuellement bénéfiques, à l’approche du 50ème anniversaire des relations dipolomatiques. Les négociations sur un accord dans le domaine des invesstissements ont déjà été entamés pour encourager les investissements dans les deux pays.

Dans le domaine des échanges culturels, un programme riche est prévu pour l’année 2012 : spectacle du théâtre Nô (dont la tradition date du XIVème siècle), exposition de photographies japonaises, exposition de poupées japonaises, semaine du cinéma japonais et festival de mangas et de bandes dessinées. Nous espérons par ces échanges renforcer davantage nos relations au niveau de la culture.

Finalement je termine ce message en exprimant au peuple algérien toute mon amitié et mes meilleurs vœux.

-Haut de page- | -Accueil-